21 Jun 2018

Philippe Pouletty : ses chroniques sur le JDN

Image Philippe Pouletty : ses chroniques sur le JDN

Les nombreuses concrétisations du chercheur depuis ses débuts dans le milieu

Depuis son arrivée dans le secteur du business, Philippe Pouletty (www.journaldunet.com/account/philippe-pouletty-24730) a créé une foule de startups de biotechnologie élaborant des outils médicaux ainsi que des médicaments originaux sur le continent européen et américain. Truffle Capital a donné les moyens de proposer plus d’un millier d’emplois depuis son édification. Par ailleurs, l'investisseur a déjà subventionné une soixantaine de PME visionnaires dans l'univers de la recherche. Truffle Capital place le plus souvent des fonds dans des recherches prometteuses dirigées par des passionnés ainsi que des scientifiques spécialisés. L'entrepreneur a de ce fait pu être le catalyseur de différents progrès dans le milieu de la recherche via le fonds de placement. Se spécialisant en biologie moléculaire, Philippe Pouletty a notamment mis au point un nouveau procédé d’amplification de gènes. L'ancien interne a par ailleurs entamé sa carrière de chercheur au département Medical Microbiology de l’université de Stanford.

Premières actions dans son rôle de businessman

Afin d'explorer l'incidence des interactions médicamenteuses sur les globules rouges et l’albumine, le chercheur investit dans la société experte en biotechnologie RedCell Inc. (rebaptisée Conjuchem Inc.) en parallèle avec l’entrée en bourse de SangSat. Important protagoniste dans l'univers de la greffe d’organes, SangSat a synthétisé et vendu un médicament véritablement performant contre les rejets, la Thyloglobuline. Ce médicament inédit s'avère acheté par l'entreprise Genzyme dans les années 1990. Philippe Pouletty a entre autres mis sur pied Clonatec à ses débuts dans l'univers de la recherche. La société se spécialise en biotechnologie et symbolise l'avant-garde de cette discipline sur le territoire français.

Le rôle de l'homme d'affaires au sein de Truffle Capital

Travaillant dans le secteur de la biotechnologie, Truffle Capital fonde foncièrement des spins off de laboratoires dépendant d'universités d'envergure internationale. Le médecin et ses conseillers fondent la majorité des startups financées par le fonds d’investissement. Pour optimiser l'organisation de la société, Philippe Pouletty sélectionne les membres de l’équipe de managers et du conseil d’administration. Le chercheur s'engage également au niveau du département R&D ainsi que de la gestion de la propriété industrielle. Le médecin a créé l'enseigne Truffle Capital en s'associant à des opérateurs experts dans cette branche, Henri Moulard et Bernard-Louis Roques. L'établissement s'occupe de liquidités atteignant les 750 millions d’euros. La société de tenue de ressources de venture capital Truffle Capital SAS a été fondée en 2001. Philippe Pouletty s'avère surtout réputé dans l’univers de la recherche en tant qu'associé fondateur et dirigeant de cet établissement.

Recherches soutenues via le fonds d'investissement Truffle Capital

À partir de 2005, Théraclion produit et met en vente de nouveaux dispositifs de traitement par ultrason. Le fonds de placement Truffle Capital participe par conséquent aux travaux sur les cancers du sein ainsi que de la thyroïde via ce laboratoire. De 2009 à 2010, Philippe Pouletty se retrouve directeur général par intérim de Theradiag. Soutenu par Truffle Capital dès 2003, le centre de recherche expert en diagnostic se révèle entré en bourse en 2012. Courant 2015, l'entreprise Pilosciences a été liquidée de la même manière que le laboratoire Cytomics, un expert en substances antifongiques. Philippe Pouletty est notamment entré sur le marché de la dermocosmétique à travers cet établissement créé courant 2011. L'entreprise Neovacs se retrouve introduite en bourse en 2010 en raison de son côté prometteur. Cette société a été mise en place par Truffle Capital en 2003 en vue d'élaborer des produits pour traiter les affections auto-immunes.